La Maison Fabre, l’héritage familial en guise de savoir-faire et de passion

La maison Fabre, gantiers de père en fil depuis 1924, assure un savoir-faire de longue date en matière de gants pour homme et pour femme. Une histoire qui débute à Millau avec Etienne Fabre, maître gantier, qui décide de fonder son entreprise. La petite société est déjà familiale puisque son frère et lui-même façonnent et découpent les cuirs avant de les travailler.

L’histoire d'un homme passionné

Dès son plus jeune âge, Etienne Fabre se lance dans l’aventure équestre pour devenir gendarme à cheval, à l’âge de 25 ans. A cette époque, les chevaux, voitures à chevaux, vélos, bateaux et trains sont les seuls modes de transports et tout le monde a sa paire de gants. Etienne Fabre a l’idée de se perfectionner dans le travail du cuir et autres peaux afin de satisfaire la demande. Il voit là une occasion d’habiller les hommes et les femmes avec élégance et raffinement.

La Maison Fabre, des gants faits de matières nobles

L’artisanat est plus que présent dans la Maison. Le fondateur et acteur Etienne Fabre travaille lui-même les gants, de la découpe à la couture, en passant par le dessin. A ses débuts, Etienne Fabre s’oriente principalement dans la confection et la vente de gants blancs en chevreau. Peu à peu, coupeurs (découpe du cuir) et piqueuses (couturières) se mettent en place. Il devient alors la référence en matière de gants artisanaux, depuis son atelier en Aveyron.

Aujourd’hui, les matières s’enrichissent : le velours, les gants en cuir de chevreau et cuir d’agneau, daim, pécari, mouton retourné, les peaux sont travaillées, imagées : de la création du modèle à sa confection.

Une Maison reconnue, une descendance qui reprend les rennes.

C’est en 1946 que son fils, Denis Fabre, rejoint la direction de la société avec son épouse, Rose Fabre. A eux deux, ils émancipent la marque au-delà des frontières afin de faire connaître La Maison Fabre dans le monde entier. L’appuie de Rose Fabre est très remercié puisque son dynamise et son côté entreprenant, propulse la marque en tant que gantiers référents dans le secteur. Elle créé d’ailleurs plusieurs modèles pour les Maisons de Haute couture ce qui a l’avantage de faire connaître la Maison sous un autre angle, su une autre échelle. Les gants ne sont plus seulement un accessoire d’habillement mais bel et bien un élément de raffinement. Les gants deviennent alors des accessoires de mode. La vision du port du gants a changé : En 25 ans d’existence, la société devient de plus en plus importante et compte désormais plus de 350 salariés.

La Maison Fabre : un patrimoine vivant.

Depuis 1970, les générations de gantiers se sont suivies, et toujours dans la famille. Aujourd’hui, après la création d’une boutique de 150 m² au cœur de Millau et le partenariat avec de nombreuses marques, notamment automobile et avec l’apparition sur la scène people qui démocratise la marque (Jennifer Lopez a mis en avant la Maison Fabre dans son clip Dinero). Aujourd’hui ce sont les maisons de haute couture comme Chanel, Hermès, Dior ou Vuitton qui ne jurent que par cette célèbre ganterie.

Le gant est devenu plus qu’une simple paire qui maintient au chaud, c’est l’accessoires raffiné par excellence. La Maison Fabre, avec son argument « cousu main » est la référence de la maroquinerie haut de gamme.